lun 20 mars 2023

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

1er appel à projets du PAIC/GC: le FDCT passe en revue les projets financés

Le Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT) a entamé ce 20 octobre 2022 dans la région du Centre, une mission auprès des bénéficiaires du 1er appel à projets du FDCT et de l’Union Européenne, dans le cadre du Programme d’appui aux industries créatives, et à la gouvernance de la culture (PAIC-GC). Il s’est agi pour les différentes parties prenantes d’échanger sur l’état des lieux d’exécution de ces projets.

Depuis la mise en œuvre de son 1er appel à projets avec l’appui de l’Union Européenne, dans le cadre du PAIC-GC, le FDCT entreprend régulièrement des missions de suivi d’exécution des différents projets ayant bénéficiés du financement. Ces différentes missions d’évaluations permettent au fonds d’avoir un oeil sur l’exécution des projets, partant du début jusqu’à leur réalisation totale. C’est toujours dans cette continuité que plusieurs de ses équipes ont été reçues par des bénéficiaires de la région du Centre, principalement la commune de Ouagadougou, ce 20 octobre 2022.

Issa Barry, chef du guichet Industrie touristique du FDCT

Des dires de Issa Barry, chef du guichet Industrie touristique du FDCT, qui a conduit la mission de suivi de deux projets, il a été décidé, pour la mise en œuvre du programme, qu’il y ait une périodicité qui permette de sortir pour échanger avec les structures bénéficiaires. Une sortie de son avis, qui vise à voir l’état de la mise en œuvre des projets ainsi que les difficultés rencontrées. « Notre dernière visite date de mars dernier et on devrait la refaire trois mois après. Mais au regard des occupations des uns et des autres, on n’a pas pu la refaire. Il était donc impératif de mener cette visite que nous avons entamé aujourd’hui et qui se poursuivra jusqu’au 24 octobre prochain dans la région du Centre », a-t-il éclairé.

Cette mission d’évaluation donne motif de satisfaction, c’est du moins ce que nous a confié monsieur Barry. Selon ses propos, des projets sont pratiquement achevés même s’il reste les derniers rapports à valider. C’est le constat qu’il fait d’ailleurs du projet « Dynamisation du maillon de distribution et de diffusion de films burkinabè » de la structure Pub neeré, qui a reçu cette mission d’évaluation. Le présent projet, qui a été financé à hauteur de 22 millions de F CFA, soit un apport personnel de 3 millions, a permis la réouverture et le fonctionnement de la salle de ciné de Ziniaré. Au delà de cela, ce projet a permis de former des techniciens et de créer des emplois indirects, etc.

le premier responsable de Pub neeré et chef du projet, Rakis Rodrigue Kaboré

Par ailleurs, le premier responsable de Pub neeré et chef du projet, Rakis Rodrigue Kaboré, n’a pas manqué de saluer le FDCT et par ricochet de faire quelques suggestions allant dans le sens de l’amélioration de l’assiette de financement des projets, même s’il a souligné que cela demande aussi une réelle volonté politique de l’État. Mais avant, l’équipe du FDCT avait fait un escale au siège de la structure de Production DORZON SARL qui porte le projet de production d’un film documentaire intitulé « La destinée d’une camionneuse ». C’est en réalité un projet documentaire qui relate la vie d’une femme nommée Massata Cissé, véritable passionnée de la conduite des gros camions.

Issouf Koussé, responsable de DORZON Sarl, et réalisateur du projet de film documentaire « La destinée d’une camionneuse »

Pour ce projet qui a reçu un financement d’environ 32 millions de F CFA, monsieur Barry a estimé que le projet est à un taux d’exécution de 50%. Aussi, a-t-il relevé quelques griefs dont le bénéficiaire devrait s’atteler à résoudre. Toutefois, il a tenu à appeler au respect du chronogramme fixé, même s’il estime que le projet est toujours en phase avec le délai. Du reste, monsieur Koussé, réalisateur du film et chef du projet, se réjouit du passage de l’équipe du FDCT. De son avis, cela renforce les liens de confiance et de partenariat, et surtout favorise un réel cadre d’échanges.

Le cap sera donc mis sur d’autres projets ce vendredi 21 octobre 2022, toujours dans la région du centre.

Boukari OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page