mer 22 mars 2023

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Renforcement de la filière musique: Le BBDA à la rencontre des acteurs de la filière de Bobo-Dioulasso.

Ce samedi 22 juin 2019, les acteurs de la filière musique de la ville de Bobo-Dioulasso ont été convié à une rencontre avec le Bureau Burkinabé des Droits d’Auteurs.

Le but de cette rencontre était de permettre à ces acteurs d’avoir plus d’informations sur le projet:  » Renforcement de la filière musique et ses nouveaux modèles économiques au Burkina Faso et dans certains pays de l’UEMOA ».

Le projet porté par le DG du BBDA, monsieur Wahabou Bara, a été voté à la majorité des voix des États membres du comité de Développement de la Propriété Intellectuelle (CDPI). Le DG du BBDA, Wahabou BARA, était accompagné de la Directrice Régionale de l’Ouest, Minata SOMA et de Ousmane SAWADOGO, Chargé de communication et de plaidoyer pour l’animation de cette rencontre.

Selon Wahabou Bara, le BBDA à travers ce projet compte contribuer au rayonnement de la musique africaine. Pour la mise en oeuvre de ce projet qui vise la mise en place d’une stratégie régionale de valorisation du marché numérique de la musique, la promotion auprès des auxiliaires de justice des outils de gestion des contentieux musicaux dans l’environnement numérique, la génération de revenus pour les titulaires de droits et lutte contre le piratage, l’amélioration des conditions sociales des acteurs; comme stratégies mise en place, il s’agit entre autre de mener une étude exploratrice, d’organiser des ateliers de formations et de dialogue intersectoriel des acteurs principaux de la filière musique, d’élaborer un guide annoté et des modules de formation. 

 

Ces différentes stratégies de mise en oeuvre permettrons à la fin du projet d’améliorer le cadre juridique et réglementaire du droit d’auteur et des droits voisins, de renforcer les capacités des professionnels de l’industrie musicale, d’identifier et de mettre en oeuvre des outils opérationnels aux fins de développer la filière musique, de contribuer à la mise en place de conditions favorables au développement de l’offre légale numérique.


Au cours de cette rencontre le BBDA à tenu à préciser que le projet est certes porter par le Burkina Faso mais ne lui appartient plus des lors qu’il a été soutenu par la communauté de l’UEMOA à travers le CDPI.
La question la plus récurrente dans ce entretien était de savoir qui peut bénéficier de ce projet ?
Le projet est profitable à tout les acteurs de la filière musique et dans sa mise en oeuvre tous seront pris en compte.
Cette rencontre vise à mettre au parfum de la chose les différents acteurs de la filière musique de Bobo-Dioulasso en attendant le début effectif du projet.

 

Zié Abdoul Kader OUATTARA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

SPECTACLE: l’artiste reggaeman « Brakiss », tient son concert

Le musicien Diarra Boureima, virtuose de la musique reggae,...

FESPACO 2023: le BBDA au plus près des créateurs sur le site du MICA

Le dimanche 26 février dernier, s'ouvrait le Marché du...

Communiqué émanant du DG du BBDA sur la répartition de février

Dans le cadre du paiement de la première répartition...

1re répartition de l’année 2023 du BBDA : une cagnotte de 148.898.309 F CFA à dispatcher

Le Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur (BBDA) a animé...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page