jeu 23 mars 2023

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Foire internationale de Gastronomie : Les restaurateurs et hôteliers se concertent pour valider leurs activités.

La fédération nationale des restaurateurs et hôteliers du Burkina Faso (FE.NA.R.HO-B) a organisé un atelier pour valider des activités d’une foire internationale de la gastronomie, le jeudi 21 février 2019 à Ouagadougou.

Désormais les restaurateurs et les hôteliers se sont engagés à promouvoir les mets locaux à travers l’organisation de cette foire. Selon le président de la fédération nationale des restaurateurs et hôteliers du Burkina Faso (FE.NA.R.HO.B.), Félix Bayala le présent atelier qui entre dans le cadre d’organiser la foire constitue l’un des axes primordiaux du plan quinquennal de la fédération. D’autre part, avec le contexte d’insécurité qui touche largement la filière, la fédération (FE.NA.R.HO-B) compte, comme le dit son slogan « sensibiliser, former et assainir » travailler à la revalorisation des mets locaux.

À entendre le président national de la FE.NA.R.HO.B, Félix Bayala, cette rencontre vise à regrouper les restaurateurs et hôteliers du Burkina Faso afin de créer un cadre de rencontre et de synergie. Le président régional, Basile Bationo a salué la présence des acteurs. M. Bationo a informé, à cet effet, que les travaux de ce matin consistent à valider les différentes activités. Il a fait savoir qu’il s’agit là de créer et de faciliter les relations avec les acteurs de la production et de la chaine de distribution de produits agroalimentaires.

Sur ce, Félix Bayala a recommandé aux acteurs participants à l’atelier, à consolider l’idée de fournir un contenu particulier en vue de distinguer cette foire gastronomique des autres évènements similaires. Le représentant de l’office national du tourisme burkinabè (ONTB), Augustin Ouédraogo, a salué l’initiative de pouvoir organiser une foire de renommée internationale vue la recrudescence des attaques terroristes. Toute chose, a souligné le président de la FE.NA.R.HO.B., qui paralyse toutes les opportunités d’affaires notamment les pauses café, la rareté des clients. De telles conséquences, précise t-il, qui ont portées un coup dur sur les chiffres d’affaires dont la cause est la faiblesse du pouvoir d’achat. C’est dans ce sens qu’il a incité à relever le défi du développement du volet tourisme. Les acteurs de la filière entendent gagner le pari de cette rencontre en vue de réussir dans la valorisation des mets locaux.

Parfait Fabrice SAWADOGO
Achille ZIGANI (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page