sam 1 avril 2023

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Festival Passana : les objectifs et attentes plus que atteints.

La 9ème édition du Festival Passana a refermé ses portes le dimanche 28 avril 2019.

Evènement qui s’est déroulé pendant sept jours c’est-à-dire du 22 au 28 avril 2019, cette édition s’est très bien passée a souligné le parrain, enseignant chercheur à l’université Aube Nouvelle, Urbain Yaméogo.

Selon lui, en lançant la 9ème édition, les organisateurs avaient des objectifs précis, et d’ajouter que tout ce qui avait été programmé comme activités ont été réalisées, les objectifs sont atteints, « Donc je peux dire que cette 9ème édition a répondu aux attentes non seulement du public, mais aussi des organisateurs et ça s’est très bien passé. D’ailleurs tout rassemblement, toute organisation permettant aux Burkinabés de vivre la fraternité, la convivialité, de partager ensemble des moments de loisir, pour ces moments qui courent est à saluer ».

Pour le promoteur du Festival Passana, Prosper Sédogo abondant dans le même sens que le parrain, a reconnu lui aussi que ce Festival s’est très bien passé.

Le bilan étant très très positif, il a précisé qu’en plus des aspects festifs, ils font du social, de la promotion des Droits des personnes handicapées. C’est d’ailleurs pour cela que toutes les activités qui ont été prévues ont eu lieu et des personnes dépistées de cancer ont été prises en charge pour des traitements et ont été référées dans des centres spécialisés, tout s’est très bien passé, des verres correcteurs ont été distribués gratuitement. « Donc nous pouvons dire que le bilan a été très très positif, nous sommes très satisfaits et nous remercions toutes les personnes, institutions et bonnes volontés, nos partenaires qui nous ont accompagné dans cette belle œuvre ».

« Participer au Passana édition 9 pour nous, c’est quelque chose de grand, c’est quelque chose de beau et on espère aussi être là à la 10ème édition », s’est réjouie la présidente des E-Ladies Yvette Stéphanie Bassolet dont l’association a reçu un certificat de reconnaissance. Pour elle, ce Festival leur a permis d’avoir des contacts et elle a souhaité que des fruits en découlent. « Par rapport à la 9ème édition seule édition d’ailleurs à laquelle nous avons participé, nous partons avec de bons souvenirs que nous allons garder quelque part mais aussi on espère que la 10ème édition sera l’édition fatale, l’édition à la quelle au-delà du monde nous les E- Ladies pouvons drainer, nous puissions faire un croisement entre le monde des E-ladies, le monde du Passana et le monde des deux réunis ».

Urbain Yaméogo tout en encourageant le promoteur ainsi que les présidents d’honneur et toutes les bonnes volontés qui ont toujours accompagné le Festival Passana, a indiqué que c’est une organisation qui fait honneur à la culture burkinabé puisqu’elle permet à plusieurs ethnies, plusieurs culture du pays de se frotter,  d’échanger et de vivre la fraternité  et surtout par exemple le « Rakiré » , la parenté à plaisanterie qui est quand même un élément fort de la  culture favorisant la cohésion sociale « et c’est encourageant et on doit tous les appuyer, les encourager ».

 

Quant à Prosper Sédogo qui a donné rendez-vous à tout le monde pour la 10ème édition avec beaucoup plus de connotations, a expliqué qu’ils étaient en train de réfléchir pour ce 10ème anniversaire puisqu’il y’aura plein de choses à faire. « Un bilan de film de Passana sur les 10ans est prévu, tous les anciens parrains seront là, les présidents d’honneur, nous comptons faire venir un artiste traditionnel qui viendra hors du Burkina, pour le moment on n’a pas tout arrêté mais il y’aura quelque chose de spécial pour les 10 ans de Passana ».

La cérémonie de clôture a connu la participation de la troupe Nabonswendé de Sidpayété, de la chorale de la mission Apostolique et au cours de cette soirée, des attestations de reconnaissance et de mérite, des bons de permis ont été offerts à des festivaliers

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

benedicteoued@gmail.com.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

MUSIQUE : Ethi Pitinga signe son tout premier contrat professionnel

C’est dans le pays de la lagune ébrié, que...

SPECTACLE: l’artiste reggaeman « Brakiss », tient son concert

Le musicien Diarra Boureima, virtuose de la musique reggae,...

Industrie culturelle : la plateforme numérique Digitoun officiellement lancée

Digitoun, c'est le nom de baptême du tout nouveau-né...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page