mar 30 mai 2023

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

FEMUZO: la 6e édition attendue du 25 au 28 mai prochain

« Musique, jeunesse et cohésion sociale », c’est sous ce thème que se tiendra du 25 au 28 mai prochain, le 6e rendez-vous annuel du Festival de Musique de Zogona (FEMUZO). À quelques jours donc du grand rendez-vous, nous avons reçu le coordonnateur général du festival Ousseini Gandema, par ailleurs, PDG de l’Agence Bas Neeré. Le bien-fondé du festival, les grandes articulations de l’édition 2023, tels ont été les points clés de nos échanges.

Participer à la promotion de la culture burkinabè, en particulier la musique, c’est là tout le bien-fondé du FEMUZO, initié depuis 2018 par l’Agence Bas Neeré. Pour le coordonnateur général du festival, Ousseini Gandema, l’Agence Bas Neeré, qui a vu le jour en 2014, se veut une structure spécialisée dans la production, le management et l’événementiel. Vu sous cet angle, il fallait donc un cadre d’expression et de visibilité pour les artistes issus de ce label, mais aussi ceux d’autres maisons de production, d’où la mise en place du FEMUZO.

« Il s’agit essentiellement pour nous de permettre à la musique burkinabè de se faire connaître davantage, mais par delà tout créer un espace de communion entre les populations du quartier populaire de Zogona et les différents artistes. À chaque édition, nous donnons la chance à des artistes chanteurs émanant de Zogona ou d’autres quartiers de la ville de Ouagadougou de pouvoir s’exprimer sur scène. À cela s’ajoutent des artistes confirmés invités. En cinq ans d’existence, nous pensons que le festival a eu un impact positif sur le quartier, en ce sens que les populations se sont appropriées l’événement », foi du coordonnateur général.

Et pour la 6e année consécutive, les organisateurs s’apprêtent à rebeloter, au plus grand bonheur des festivaliers. Cela dit, cet énième rendez-vous de l’événement est attendu du 25 au 28 mai prochain, et ce, sous le thème « Musique, jeunesse et cohésion sociale ». De façon substantielle, cette édition sera ponctuée d’activités comme la Journée de l’Étudiant, la grande parade qui va sillonner les artères de Zogona, une rue marchande, et bien évidemment le plateau artistique. À en croire monsieur Gandema, Zogona est plus reconnu comme un quartier abritant beaucoup d’étudiants. Il fallait donc trouver un cadre afin de leur permettre de se recréer. Cette présente Journée sera marquée entre autres de jeux de société, de thé-débats et de compétions inter-universitaires.

L’innovation majeure de cette édition, selon monsieur le coordonnateur général, c’est l’initiation d’une séance exceptionnelle de sensibilisation sur les effets néfastes de la drogue. « Cette séance se fera en partenariat avec Oskimo, promoteur de la Caravane Jeune Propre Sans Drogue. L’idée est qu’au-delà de se retrouver dans un cadre festif, la jeunesse puisse être sensibilisée. Il faut rappeler que le 26 mai, au niveau de la maison des jeunes de Zogona, nous présenterons le tout premier album de Samsino, un jeune talent de notre label. Nous l’avons découvert grâce au FEMUZO et avons décidé de l’accompagner. C’est cela aussi l’esprit du FEMUZO », foi de monsieur Gandema.

Du reste, une quarantaine d’artistes (nouvelle et ancienne génération) est attendue lors de cette 6e édition du FEMUZO. Il s’agit entre autres de Buzz Nader, Wendy, El bandita, Blem, Hawa Boussim, Busta Gaenga, Samsino le pionnier de la joie, Rinka 226, et bien d’autres. Et à quelques jours du lancement du festival, le coordonnateur général a tenu à rassurer de l’état d’avancement des préparatifis. Cela dit, tout est mis en œuvre afin d’assurer une réussite totale de l’édition. Pour ce faire, il a adressé sa gratitude à tous ceux, de près ou loin, qui font l’effort d’accompagner l’événement, à l’image des autorités administrative et coutumières (chefs coutumiers de Zogona, Dagnoen, et Wemtenga), la presse et surtout des différents partenaires.

Rendez-vous est donc donné le 25 mai prochain sur le terrain de l’Hôtel Zamdogo (Zogona) pour la cérémonie d’ouverture de ce 6e rendez-vous du FEMUZO.

Boukari OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

LITTÉRATURE: la SAGES célèbre le livre à travers deux évènements

La Société des Auteurs, des Gens de l’Ecrit et...

Festival de Musique de Zogona: clap de fin pour la 6e édition

Quatre jours après son lancement, la 6e édition du...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page